L’infographie du lundi : pornographie financière

Photo Davide Ragusa sur Unsplash

C’est lundi, c’est ravioli.

Sur notre blog, le lundi, c’est le jour de l’infographie.

Parce qu’une bonne illustration permet de comprendre des concepts parfois plus difficiles à expliquer avec des mots.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à une figure de style fréquemment utilisée par les médias et les blogs financiers : « Si tu avais investi 1000 $ dans Amazon le premier jour ».

Suit généralement ceci : « Tes 1000 $ initiaux vaudraient aujourd’hui <insérer ici une somme hallucinante> ».

Certains blogueurs qualifient de telles figures de style de « pornographie financière » (financial pornography).

Amazon a été cotée en bourse pour la première fois le 15 mai 1997. Le parcours en bourse de la société a depuis ce jour été exceptionnel.

Exceptionnellement volatil.

Source : Nick Maggiulli (Of Dollars And Data)

Imaginons donc que le 15 mai 1997, vous ayez acheté pour 1000 $ d’actions Amazon.

Au sommet de la bulle internet, vos 1000 $ se sont multipliés et pèsent 54864 $. Vous êtes riche ! Votre plus-value latente est de 5386% !

Bon, peut-être que vous avez vendu avant.

Imaginons que vous n’ayez pas vendu, car vous aviez pressenti qu’Amazon allait révolutionner le commerce mondial1.

Boum. La bulle internet se dégonfle très violemment, et la baisse maximum du cours de l’action entre le plus haut de 2000 et le plus bas suivant (3047 $) est de 94%.

Je répète : -94%.

Je répète et j’insiste un peu lourdement : -94%.

Bon, peut-être que vous avez vendu avant d’avoir encouru une baisse de 94% par rapport au plus-haut précédent.

Ou peut-être pas.

Dans ce cas, année après année, vous avez fait face à des baisses très, très importantes du cours de l’action Amazon.

Voici la litanie des drawdowns (la plus forte baisse atteinte durant une année calendaire) d’Amazon : -37% en 2002, -21% en 2003, -41% en 2004, -29% en 2005, -46% en 2006, -24% en 2007, -64% en 2008, -17% en 2009, -28% en 2010, -30% en 2011, -16% en 2012, -13% en 2013, -29% en 2014, -14% en 2015, -24% en 2016.

Vous saisissez l’idée : a posteriori, la valorisation stratosphérique d’Amazon et son parcours boursier exceptionnel apparaissent logiques.

Mais c’est parce que nous connaissons la fin provisoire de l’histoire.

Dans la vraie vie, presque personne n’a investi le 15 mai 1997 et n’a tenu la position contre vents et marées.

Sûrement pas moi. Sûrement pas vous2.

Une autre possibilité pour détenir Amazon, ou bien l’Amazon de demain, c’est de s’exposer aux marchés actions via un produit indiciel à bas coûts très diversifié. Vous n’obtiendrez jamais une performance de 5000% sur 4 ans, mais vous devriez pouvoir éviter une baisse de 94% sur 2 ans.

L’infographie utilisée dans ce post a été empruntée à un article (Stop the financial pornography!) de l’excellent blogueur américain Nick Maggiulli (Of Dollars And Data).

Ah, et si quelqu’un vous dit quelque chose comme cela : « si tu avais investi 1000 € dans le bitcoin le premier jour, tu aurais aujourd’hui <insérer ici une somme hallucinante> », partez en courant, c’est un nouvel avatar de pornographie financière qui tente de vous séduire.

  1. Bravo !
  2. En dépit de l’immense respect que j’ai pour vos talents d’investisseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *