L’infographie du lundi : la chasse aux frais tu feras

Photo Davide Ragusa sur Unsplash

C’est lundi, c’est ravioli.

Sur notre blog, le lundi, c’est le jour de l’infographie.

Parce qu’une bonne illustration permet de comprendre des concepts parfois plus difficiles à expliquer avec des mots.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à l’impact des frais sur la performance des produits de placement, thème dont nous parlons régulièrement ici.

On sait que les frais viennent en déduction de la performance qui revient aux investisseurs. Toutes choses égales par ailleurs, plus les frais sont élevés, plus la performance revenant à l’investisseur diminue.

Dans une étude1 conduite une fois par an depuis des années, Morningstar, un spécialiste américain de l’analyse des produits de placement2, calcule la performance moyenne obtenue par les investisseurs.

Elle est généralement inférieure à celle qu’enregistrent les fonds détenus par les investisseurs, en raison des choix de timing d’achat et de vente de ces derniers, généralement peu judicieux.3

Source : Morningstar

 

Pour 3 grandes familles de fonds (les fonds d’allocation, les fonds actionsEquity – et les fonds obligatairesFixed Income), Morningstar calcule la performance de la collectivité des investisseurs (Investor Return), la performance de la famille de catégories (Total Return) et la différence (Gap). Les calculs sont des moyennes annuelles.

Quand la différence est négative, la collectivité des investisseurs a obtenu une performance inférieure à celle délivrée par les fonds.

Morningstar a segmenté les familles de catégories en quintiles en fonction des frais. Le premier quintile comporte les 20% de fonds les moins chers, le deuxième quintile, les 20% suivants. Le cinquième quintile comporte les 20% de fonds les plus chers.

Plus les fonds sont chers, plus la performance relative des investisseurs se dégrade, à deux exceptions près4.

Les investisseurs en fonds actions ayant investi dans les fonds du quintile le moins cher ont obtenu une performance inférieure de 1,1% par an à celle des fonds actions. Mais ceux ayant investi dans les fonds du quintile le plus cher ont obtenu une performance inférieure de 2,2%. Soit un écart annuel de 1,1%.

Entre les fonds du premier quintile (les moins chers) et ceux du dernier quintile (les plus chers), la différence de performance en faveur des fonds les moins chers est importante pour les 3 familles de fonds étudiées.

Non seulement les frais viennent en déduction de la performance, mais en plus, plus les frais des fonds qu’ils utilisent sont élevés, plus le comportement des investisseurs les conduit à détruire de la performance.

La double peine.

Quel que soit l’angle par lequel on prend le problème, la conclusion est toujours la même : plus tu paies cher, moins ta performance future est élevée.

Et devinez quoi ? Le niveau de frais est connu à l’avance, pas besoin de le deviner.

Plutôt que d’acheter la performance passée, dont on ne dira jamais trop qu’elle n’augure pas de la performance future, pourquoi ne pas commencer par sélectionner des fonds aux frais bas ?

La présentation en anglais de la dernière édition de l’étude « Mind the Gap » de Morningstar est accessible ici.

  1. Mind the Gap. L’édition 2019 a analysé les fonds de droit américain sur les périodes de 10 ans se terminant en 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 et a calculé la moyenne des résultats.
  2. J’ai été directeur général de Morningstar France de 2001 à 2005. Je n’ai plus aucun lien d’intérêt avec cette société.
  3. Pour calculer la performance obtenue par la communauté des investisseurs, Morningstar tient compte des flux de souscription et de rachat pour calculer un taux de rendement interne – money-weighted return dans le jargon financier anglais. La performance des fonds publiée par les sociétés de gestion ne tient pas compte des flux entrants et sortants, il s’agit, toujours dans le jargon, d’un time-weighted return.
  4. Entre le 3ème et le 4ème quintile des fonds d’Allocation, le gap diminue légèrement. Entre le 4ème et le 5ème quintile des fonds obligataires, le gap diminue considérablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *