L’infographie du lundi : déconnectez-vous !

C’est lundi, c’est ravioli.

Sur notre blog, le lundi, c’est le jour de l’infographie.

Parce qu’une bonne illustration permet de comprendre des concepts parfois plus difficiles à expliquer avec des mots.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la fréquence à laquelle les investisseurs consultent leurs portefeuilles.

Que nous dit cette infographie publiée sur son blog par l’excellent Michael Batnick et réalisée par son collègue Nick Maggiuli ?

On y visualise l’évolution sur plus de 20 ans d’un portefeuille composé de 60% d’actions et de 40% d’obligations (60/40 portfolio), un grand classique aux Etats-Unis.

Batnick a choisi de montrer 4 fréquences de visualisation du portefeuille par l’investisseur :

  • Une fois par jour (Every Day)
  • Une fois par mois (Every Month)
  • Une fois par trimestre (Every Quarter)
  • Une fois par an (Every Year)

Les périodes de baisse entre deux périodes sont matérialisées par la couleur rouge, celles de hausse par la couleur verte.

On voit clairement que plus l’on consulte fréquemment son portefeuille, plus il y a de rouge. Et moins on le consulte fréquemment, plus il y a de vert.

Voici la proportion de périodes de baisse sur la durée d’analyse en fonction de la fréquence de consultation.

  • 46% des performances quotidiennes
  • 36% des performances mensuelles
  • 33% des performances trimestrielles
  • 26% des performances annuelles

Face à une performance négative, il est tentant de vendre les produits les plus risqués (généralement les actions). C’est généralement une mauvaise idée, car il n’est jamais aisé de choisir le moment pour s’exposer de nouveau au marché (ça s’appelle faire du market timing, et c’est une approche que nous déconseillons formellement).

Pour réduire la tentation de vendre pour cause de baisse, une solution est donc de ne pas consulter trop fréquemment la valorisation de son portefeuille.

Si vous voyez des performances négatives presque une fois sur deux quand vous consultez votre portefeuille tous les jours, vous serez plus tenté.e de vendre que si vous voyez des performances négatives une fois sur quatre, dans le cas d’une consultation annuelle.

En bref : il est inutile et néfaste de consulter fréquemment votre portefeuille. Et encore plus inutile et néfaste d’avoir les yeux rivés sur l’évolution des cours en temps réel.

Pour réduire à la fois votre niveau de stress et le risque de prendre des décisions inappropriées, déconnectez-vous !

C’est une autre manière de visualiser l’impact du meilleur allié de l’investisseur, le temps, dont nous avions déjà parlé ici.

Photo Davide Ragusa sur Unsplash

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *