L’infographie du lundi : les Etats-Unis superstars

Photo Davide Ragusa sur Unsplash

C’est lundi, c’est ravioli.

Sur notre blog, le lundi, c’est le jour de l’infographie.

Parce qu’une bonne illustration permet de comprendre des concepts parfois plus difficiles à expliquer avec des mots.

Aujourd’hui, nous allons essayer de comprendre la surperformance des actions Etats-Unis par rapport aux actions européennes et japonaises depuis 10 ans (entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2019).

Source : JPMorgan Asset Management – Eye on the Market Outlook 2020

Cette surperformance considérable1, nous en avons parlé dans notre précédente infographie du lundi :

  • Fonds actions Etats-Unis : +253%
  • Fonds actions Japon : +141%
  • Fonds actions Europe : +93%

D’où vient-elle ?

Dans un document détaillant les perspectives pour l’année 2020, les équipes de JPMorgan Asset Management, une grande société de gestion américaine avancent plusieurs explications.

La première a trait à la composition des indices boursiers.

Comme on le voit dans le graphique de gauche, aux Etats-Unis, ils sont dominés par le secteur de la technologie, qui pèse près de 30% de la capitalisation totale.

Pour le marché japonais, le poids de la technologie est d’environ 12%, et pour le marché européen, il est légèrement supérieur à 5%.

Ca tombe mal pour l’Europe et le Japon, ce secteur a enregistré de très bonnes performances.

A l’inverse, les valeurs des secteurs miniers, de l’énergie et de l’industrie ont un poids beaucoup plus important au Japon et en Europe (plus de 25% du total) qu’aux Etats-Unis (environ 15%). Et ces secteurs ont enregistré des performances décevantes.

La deuxième explication a trait à la profitabilité des entreprises.

C’est ce qu’illustre le tableau de droite, qui mentionne la rentabilité des actifs (Return on Assets) et la rentabilité des fonds propres (Return on Equity) des entreprises cotées par secteur et par zone géographique.

Les entreprises américaines ont des niveaux de rentabilité beaucoup plus élevés que ceux des entreprises européennes et japonaises. C’est particulièrement flagrant pour le secteur de la technologie.

Résumons : les indices américains sont plus concentrés sur les « bons » secteurs, et les entreprises américaines sont plus profitables que leurs concurrentes européennes et japonaises.

Conclusion des analystes de JPMorgan Asset Management :

Pour que les Etats-Unis se mettent à sous-performer durablement, il faudrait que quelque chose d’unusuel se produise.

 

Est-ce que cela veut dire qu’il faut donner aux Etats-Unis une pondération plus importante dans votre portefeuille actions que celle qu’ils ont dans les indices aujourd’hui ?

A notre avis, non. Car il arrive que des événements unusuels se produisent.

Et parce que les raisons qui expliquent a posteriori la surperformance des Etats-Unis peuvent se retourner contre eux.

Si le secteur de la technologie devait connaître une forte baisse, les indices américains seraient plus exposés que les indices européens et japonais.

Ce qui ne changera probablement pas rapidement en revanche, c’est l’écart de profitabilité entre les entreprises américaines et les entreprises européennes et japonaises.

Généralement, on constate dans les portefeuilles actions des particuliers en France une sur-représentation des valeurs nationales (ce que l’on qualifie de biais domestique, dont nous avions parlé dans une précédente infographie du lundi) et une sous-représentation des valeurs extra-nationales, dont les américaines.

Un point de repère possible pour pondérer les Etats-Unis dans votre portefeuille est leur poids dans les indices actions : à fin décembre 2019, il était de 63,33% dans l’indice MSCI World (23 marchés développés) et de 55,59% dans l’indice MSCI ACWI (23 marchés développés et 26 marchés émergents).

Cette infographie du lundi est extraite d’un document de JPMorgan Asset Management en anglais (Eye on the Market Outlook 2020) destiné aux investisseurs professionnels accessible ici.

  1. Source : Quantalys, performance moyenne des fonds des catégories Actions Etats-Unis, actions Europe, actions Japon, entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2019.

Une réponse sur “L’infographie du lundi : les Etats-Unis superstars”

  1. Il y a une autre partie importante dans l’histoire. Le dollar. Acheter un indice americain c’est acheter des dollars. (oui je sais c’est possible de les acheter en euro mais ca change pas le fait que l index est en dollar.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *